Print Friendly, PDF & Email

Les moments clés de l’hygiène intime

Tout au long de la vie, une hygiène intime minutieuse mais sans excès est indispensable pour préserver l’équilibre fragile du vagin et de la vulve. Mais dans certaines circonstances – règles, rapports sexuels, sport, grossesse, ménopause – des gestes supplémentaires doivent compléter ces habitudes quotidiennes : découvrez nos conseils pour le confort et la bonne santé de votre zone intime durant ces périodes particulières.

Pendant les règles
Body CareDurant les règles, les femmes peuvent facilement avoir l’impression de ne pas être propres, en raison des pertes de sang et des protections périodiques qui augmentent la sensation d’inconfort.
Cependant, il n’est pas nécessaire d’augmenter la fréquence des toilettes intimes : une à deux toilettes soigneuses par jour sont suffisantes, effectuées à l’aide d’un produit lavant doux spécifiquement conçu pour la toilette quotidienne de la zone intime, au pH physiologique (autour de 5). Multiplier les toilettes est non seulement inutile, mais parfois même nocif : utilisés à l’excès, l’eau calcaire et les produits lavants altèrent le film humide qui protège les muqueuses et favorisent les irritations. Evitez également les douches vaginales, qui perturbent l’équilibre naturel du vagin.
Le plus important pour conserver votre confort intime durant les règles est de changer régulièrement vos protections périodiques, tampons ou serviettes : toutes les 4 heures au maximum, ou plus souvent si votre flux menstruel est important.
Si vous êtes sujette à de fréquentes irritations, préférez les serviettes aux tampons, qui assèchent l’intérieur du vagin et sont souvent moins bien tolérés. Dans tous les cas, une protection périodique portée trop longtemps favorise la prolifération des bactéries et entraîne ainsi des risques d’irritations et d’infections.
Après un rapport sexuel

Sur le plan de votre santé, une toilette intime n’est pas indispensable après un rapport sexuel. Mais si vous en ressentez le besoin pour des raisons de confort, n’hésitez pas à vous rafraîchir.
En revanche, il est important d’aller uriner rapidement après chaque rapport, pour évacuer les éventuels germes présents à l’entrée de l’urètre. C’est un moyen simple et efficace pour prévenir les infections urinaires. Pensez aussi à vous laver les mains avant et après chaque rapport.
Après le sport
Durant un effort physique intense, la transpiration entraîne une humidité persistante au niveau de la vulve, qui peut être à l’origine d’un inconfort et de démangeaisons. La transpiration et les frottements, causes d’irritations, sont particulièrement favorisés par les vêtements de sport trop serrés ou en matières synthétiques : préférez-leur des coupes moins ajustées et 100 % coton.
Après une séance de sport, prenez une douche pour vous rafraîchir et profitez-en pour effectuer une toilette intime à l’aide d’un produit lavant doux. Après la douche, veillez à bien sécher tous les plis de la zone intime avec une serviette propre ou un sèche-cheveux en position froide.
Pendant la grossesse
Piękny ciążowy brzuchSi votre zone intime reste confortable, il n’est pas nécessaire de modifier vos habitudes durant la grossesse : procédez à une toilette soigneuse et douce une à deux fois par jour, comme en temps normal.
Cependant, les bouleversements hormonaux liés à la grossesse perturbent l’équilibre délicat de la flore vaginale : fragilisée, la zone intime peut être sujette à des irritations. Dans ce cas, optez temporairement pour un produit d’hygiène intime destiné au traitement des irritations. Revenez à votre produit d’hygiène habituel lorsque les troubles auront disparu. Evitez aussi de porter des protège-slips au quotidien, car ils favorisent la macération et les irritations.
A la ménopause
Happy senior woman. Isolated on white background.A la ménopause, les taux d’hormones féminines présentes dans l’organisme chutent et les règles s’arrêtent. La flore vaginale en est perturbée : sècheresse et irritations font souvent leur apparition. L’hygiène intime doit alors être poursuivie au rythme habituel d’une à deux toilettes par jour, avec plus de douceur que jamais : proscrivez absolument les douches vaginales et les lavages au savon, et optez pour un produit d’hygiène doux et hydratant, spécifiquement formulé pour les problèmes de sècheresse intime. Veillez enfin à toujours bien vous sécher.