Print Friendly, PDF & Email

La zone intime durant l’enfance

GettyImages-93258474_comp

 

Durant l’enfance, la zone intime des filles est particulièrement vulnérable : irritations et infections sont fréquentes et doivent être prises au sérieux par les parents. Découvrez nos conseils pour aider votre petite fille à prendre soin de sa zone intime et conserver ainsi tout son confort.

La zone intime de la petite fille
A partir de l’adolescence, la zone intime est protégée par les poils pubiens, qui forment un rempart naturel contre les bactéries et les frottements irritants, ainsi que par les hormones féminines (œstrogènes), qui permettent le développement et l’équilibre de la flore vaginale protectrice.

Mais avant la puberté, ces mécanismes de protection sont encore absents. De plus, les grandes lèvres n’ont pas achevé leur croissance : elles ne protègent pas encore totalement les petites lèvres et l’entrée du vagin, qui sont plus exposées aux agressions et au desséchement. La zone intime de la petite fille est donc particulièrement sujette aux irritations et aux infections : les vulvites (infection de la vulve) et les vaginites (infection du vagin) sont fréquentes.

Les bonnes habitudes à acquérir
Une hygiène intime adaptée est la meilleure protection contre ces petits troubles : il est donc important que les mamans enseignent à leurs filles dès le plus jeune âge comment prendre soin de leur zone intime, d’abord en les aidant puis de façon autonome.

La toilette intime doit être quotidienne. Effectuez-la avec un produit lavant doux spécifiquement conçu pour la zone intime des fillettes. Apprenez à votre fille à bien nettoyer sa vulve, y compris dans les replis entre les lèvres, puis à la sécher en la tamponnant délicatement, sans frottements trop vigoureux.

N’employez jamais de savon ou de gel douche classique pour la toilette intime de votre fille : trop décapants, ces produits risqueraient de compromettre son équilibre intime.

N’utilisez jamais de gant de toilette pour sa toilette intime, car les bactéries y prolifèrent : la toilette intime doit être effectuée à mains nues.

• Aux toilettes, apprenez à votre fille à toujours s’essuyer de l’avant vers l’arrière, pour éviter de ramener des germes nocifs vers le vagin. Dites-lui aussi de ne jamais faire d’allers-retours avec le même papier hygiénique.

• Pour s’essuyer aux toilettes, fournissez-lui du papier hygiénique doux et non des lingettes, dont l’usage régulier est agressif pour la zone intime.

Votre petite fille doit absolument changer de culotte tous les jours, et plusieurs fois par jour si elle s’est salie. Choisissez toujours des sous-vêtements en coton plutôt qu’en matières synthétiques.

Evitez de l’habiller avec des pantalons trop serrés à l’entrejambe, qui favorisent les irritations.

• Si vous constatez la présence de rougeurs, ou si votre petite fille se plaint de brûlures, d’irritations, de démangeaisons ou qu’elle souffre lorsqu’elle fait pipi, consultez votre médecin ou votre pédiatre qui vous prescrira un traitement adapté.